Stan S.

Fondateur de SynopsLive à ses heures perdues. Développeur à ses heures payées. Extraverti sympathique.

Read this first

Let it go

SynopsLive s'arrêtera en juin 2015. Un petit retour sur huit ans de bonheur, de travail, de folies, et de rencontres exceptionnelles − et sur les raisons de la fin d'une si belle aventure.

#GoodbyeSL

 Il était une fois, trois gus dans trois garages

J'avais 15 ans, et je faisais n'importe quoi sur Internet. Littéralement ; je passais mon temps sur un forum complètement déjanté, celui du Synopsite, pour occuper mes vacances et mon temps libre après mes cours du collège, puis du lycée.

Des projets, on en a créé autour de cette communauté de « Synops ! », alors que la radio que vous connaissez n'existait même pas. C'était une grande assemblée de gens pointilleux sur la langue de Molière, mais surtout fans de Reflets d'Acide, la fiction audio diffusée sur Internet par JBX, un créateur qui manie, encore aujourd'hui, les mots et les accents comme un peintre ses aquarelles.

Parmi les gens avec qui

Continue reading →


Casse le Stick

Explosée en plein vol. L'antenne de SynopsLive s'est effondrée lundi soir sous l'effet d'une émission semi-prévue, avec des invités drainant littéralement des milliers d'auditeurs.
Récit de deux heures d'équilibriste en moonboots.

BrokenPLS.jpg


 Du contexte

Il est 20h10. Je rentre tranquillement dans mon petit studio de Ménilmontant, pose mes clés et me souvient que j'ai une lessive à étendre. Je prends mon temps pour étaler mon linge sur l'étendage, en espaçant bien mes chaussettes des slips et les torchons des tee-shirts, en surveillant d'un coup d'œil avec mon téléphone l'heure sur mon smartphone.

Car je suis le fondateur et surtout le responsable technique de SynopsLive, une radio indépendante sur Internet qui diffuse depuis maintenant 7 ans des programmes aussi divers que variés sur le jeu vidéo, la bande dessinée, le cinéma, les médias, la pop-culture… Je vous ferai bien l'article – je le

Continue reading →


SPRÉ SVP

En 2014, diffuser du Daft Punk sur une radio, c'est plus cher sur Internet que sur les ondes. Conseils, rapports, experts, députés et chercheurs le dénoncent, mais rien n'y fait : voyage au cœur de ce qui tue dans l'œuf les webradios pure-player, aux bénéfices des seuls producteurs.

RadioPlusCDEqualMoney.png


Quand il y a plus de sept ans j'ai eu la drôle d'idée de créer une webradio avec trois compères, je me suis tout de suite dit :

« Non, on ne va pas diffuser de la musique du commerce. Ça coûte trop cher, c'est trop compliqué. On commencera avec de la musique libre, et on verra plus tard. »

À l'époque, je connaissais déjà la musique libre, la culture qui gravite autour, les licences libres (certaines Creative Commons, notamment), et l'idée de promouvoir la culture libre n'était pas déplaisante. Mais soyons francs − le choix de diffuser de la musique dont les auteurs avaient spécifiquement accordé le

Continue reading →


SIDA

Vous avez déjà fait un dépistage ? Avant, pendant et après, le premier test est une expérience éprouvante, même en 2014.

 Un peu de contexte

Je ne vais pas vous raconter ici ma vie sexuelle. Déjà, ma pudeur me l'interdit, et surtout, vous n'avez aucune raison de vous intéresser à ce qui se passe dans ma chambre à coucher (qui se trouve être également mon salon, ma cuisine et ma salle à manger, Paris oblige).

Néanmoins, je n'ai jamais caché mon arrivée tardive dans le monde magnifique et formidable des aventures sentimentales (et plus si affinités), ironisant souvent publiquement sur le fait que bon « on verra plus tard » et que ça allait bien un jour arriver. Et le jour arriva.

Concernant le SIDA/VIH, j'ai eu toute la prévention de l'univers. Une mère dans le monde hospitalier, un frère homo’, putain que j'étais au courant qu'il fallait me protéger. Averti de partout. En 4x3 dans le

Continue reading →


Bougies

J'ai vingt trois ans aujourd'hui.

Pour vous, ça peut vous paraître peu. J'ai d'ailleurs pris l'habitude d'avoir ce genre de réactions. Quand Julien m'a demandé pour la première fois ce que je faisais dans la vie, et que je lui avait répondu que j'étais lycéen (à 17 ans), il n'en revenait pas ; il était persuadé que je démarrais ma vie active, ou du moins, que j'étais largement dans mes études supérieures.

 Anonyme

Il faut dire que je cultivais pendant longtemps cette ambiguïté, sur Internet, alors que j'étais quasiment anonyme. À l'époque, d'ailleurs, ça ne se faisait pas trop de s'épancher sur le net public de ses déboires du lycée. On préférait s'exprimer via des statuts MSN truffés de smileys bizarres, de couleurs épiques et de compteurs débiles.

Je suis sur Internet depuis assez longtemps, presque 1999. Ma boîte e-mail de l'époque, stanislas.signoud@club-internet.fr, est liée à un

Continue reading →


HeartBleed

On vient de remarquer que le grillage au fond du jardin de l'Internet est coupé. Depuis deux ans. C'est grave.

TL;DR Si vous administrez un serveur, mettez-à-jour immédiatement OpenSSL. Maintenant, pas demain. Tout de suite.

Si vous n'administrez pas de serveur, vous pouvez quand même paniquer (un peu) : je vous explique pourquoi dans des mots simples.

Mise à jour : Vous pouvez tester vos sites préférés ici, mais continuez la lecture pour mieux comprendre.

HeartBleed

 Comment ça, « une faille » ?

Il n'est pas toujours facile pour les personnes non-techniques de comprendre ce qui se passe quand on leur parle de failles de sécurité.

La faille découverte hier soir est d'une ampleur considérable, et pourrait avoir des conséquences très lourdes, voire inédites.

La faille HeartBleed touche une brique logicielle très importante dans le monde de l'Internet : OpenSSL. C'est le nec plus ultra du

Continue reading →


Redémarrage

Rien de mieux qu'un premier avril pour relancer un blog.

Après tout, aucun engagement : vous ne savez pas du tout si c'était juste pour blaguer ou un vrai projet d'écriture mené par un ingénieur contrarié.

Vous ne savez pas si c'est une manière pour moi d'écrire aléatoirement des pensées qui seront prises pour ce qu'elles sont : pas grand chose.

Vous ne savez pas non plus si c'est une thérapie pour un mal que je n'ai pas. Des troubles qui me taquinent, des idées grises qui passent.

Vous ne savez pas si j'en profiterai pour vous informer au passage de certains moments de ma vie. Certaines situations que je n'ai pas encore rendues publiques. Ça pourrait vous paraître gros, moi qui vous dit tout.

Vous ne savez pas si ça n'est pas simplement un moyen de changer d'air. De dépasser les 140 caractères d'un twitt’, les quelques secondes d'un snap, les filtres usés d'un instagram, la course

Continue reading →

no