Jeune, qu'ils disaient

C'est fini ! Aujourd'hui, je ne suis plus jeune pour les musées, plus pour l'administration, pour les cinémas, pour les festivals, pour les concerts, pour les bibliothèques… J'ai 26 ans.

Il faut dire que depuis mon dernier blog-post anniversaire des 23 ans, j'ai fait mon premier grand voyage en avion, parlé d'une webradio sur un stand, acheté un ordinateur que j'utilise encore, résilié un abonnement pilier de mon adolescence, utilisé une app’ dont personne ne se souvent (sérieux), ragé sur des habillages d'antenne, souhaité le bon anniversaire à un suisse de la manière la plus bizarre qui soit, construit un réseau de métro, rappelé une évidence, dit au monde qu’il fallait faire des backups, partagé un contre-projet de réforme ferroviaire avec lequel je suis toujours d'accord alors que ce n'est plus mon patron (c'était sincère), expliqué au monde que je ne voyais pas l'intérêt d'un deuxième compte Twitter privé (avant d'en créer un), écrit un super jeu de mot toujours pas publié, commenté la politique de gestion des données personnelles de Facebook, vu des feu d'artifices depuis la chambre de bonne d'Aspic, déploré de ne pas avoir réussi à placer la meilleure blague du monde (toujours pas placée), être devenu agent de voyage, interpelée une ministre sur la gestion des droits d'auteurs (fun fact, elle m'a contacté en MP pour me dire qu'elle avait lu mon blogpost ❤, mais n'a jamais rien fait pour résoudre ce bug dans la loi 💔), dit n'importe quoi en privé, obtenu enfin mon diplôme d'ingénieur (après une aventure improbable que je vous raconterai un jour), invité à ne pas oublier celle qu'on a légitimement déjà oublié, démarré grâce à un pote mon bot-clone fou, dessiné un mockup d'un service que j'utiliserai toujours aujourd'hui s'il existait, participé à yet another battle de jeux de mots nuls, ajouté un warning que je n'ai jamais pu faire disparaître (enfin si, mais non), remarqué les lenteurs dans les courriers électroniques de la Poste, noté de nouveaux slogans, créé avec Aspic la charte graphique d'une fausse agence de communication gouvernementale juste pour le fun, vous ai avoué mon second métier préféré, a complètement perdu son sang froid avant de m'avouer vaincu (et d’expliquer pourquoi), être fier de la publicité dans le métro, parlé de mon orientation sexuelle via un mockup (oui), rappelé que l'invisibilisation des LGBT est à tous les niveaux (ça s'est un peu amélioré, un tout p'tit peu), chanté un peu trop longtemps un générique, découvert comment lire une partition grâce à Aspic et l'Eurovision, déniché le meilleur Soundcloud, lu le rapport qui allait donner naissance à l'odieuse loi sur le Renseignement (mais six mois avant…), ralé sur l'absence de pertinence et de réactivité de la « presse » high-tech francophone à l'époque (ça s'est un peu amélioré, heureusement), souligné un jeu de mot caché depuis longtemps, appelé sans le savoir à changer de constitution, fait une avant-dernière émission de webradio dans des conditions folles, tué ma webradio qui aura duré exactement 8 ans (en savoir plus), rappelé que les Yoshis n'ont pas de genre, expliqué rapidement mes bases de management, partagé mes analyses géopolitiques de qualité, rangé ma chambre virtuelle, rigolé pour ne pas déprimer, dénoncé l'État d'Urgence (plusieurs fois), partagé une chronique de la politique française réalisée dans un changelog, souligné l’incompétence technique du Medef, encore râlé sur les journalistes tech, percé avec une blague sur le décalage entre l'actualité et les problèmes de la presse en ligne, dénoncé le manque de recul du Monde sur son propre traitement de Donald Trump, parlé des violences policières, loué les merveilles de titraille de Libé, rappelé que vous ne devriez forcer personne à changer de mot de passe tous les mois (et que ce sont les chercheurs en sécu qui vous le disent), passé dans les Inrocks, partagé la meilleure présentation ever du service client chez Captain Train, fait un outrage au bon goût, découvert pourquoi JMJ était aussi grand, tombé dans un univers parallèle, trouvé le meilleur clip de mashup du monde, assisté à Julien Lepers qui fait un Question pour un Wagon, demandé au monde entier de remplir un questionnaire, annoncé mon départ de cette aventure extraordinaire, las de regarder regarder passer les trains, dénoncé la reprise aveugle d'une étude, essayé de faire rire des gens avec les nouvelles aventures de Mario, re-essayé vainement de faire rire les gens avec Zelda, à deux reprises

…de quoi justifier de perdre quelques réductions.

Aujourd'hui, en plus de fêter mon anniversaire, je travaille (oui, même un jour férié) sans relâche sur Les Croissants 🥐, ce projet si fou qu'il m'a fait partir de Captain Train pour travailler dessus à plein temps, et même de recruter deux personnes pour m'accompagner (Aurore, que je vous avais présentée, ainsi qu'un rédacteur en chef, que j'aurai, je l'espère, rapidement l'occasion de vous présenter − bien que nombre d'entre vous le connaissent).

Bref, Les Croissants, c'est mon nouveau grand projet. De la radio, de la technologie, du journalisme, du fun, du régulier, du matin. Le meilleur cadeau que vous puissiez faire, c'est d'aller y jeter un coup d'œil. Et peut-être de vous inscrire ? :)

Ça serait sympa. ♥

 
19
Kudos
 
19
Kudos

Now read this

Redémarrage

Rien de mieux qu'un premier avril pour relancer un blog. Après tout, aucun engagement : vous ne savez pas du tout si c'était juste pour blaguer ou un vrai projet d'écriture mené par un ingénieur contrarié. Vous ne savez pas si c'est une... Continue →